• MAI 2015

    Le joli mois de mai a apporté une explosion de fleurs dans mon petit coin de verdure. Au fur et à mesure des années, 12 pour être précise, j’ai beaucoup planté, déplacé, observé et surtout beaucoup patienté ! J’ai cru pouvoir obliger certaines plantes à se plier à mes désirs, en obliger d’autres à s’installer dans une terre qui ne leur convenait pas et je me suis entêtée à remplacer à l’identique ce qui ne voulait pas pousser chez moi !

    La seule chose dont j’étais certaine c’était de ne vouloir aucun traitement chimique. Sur ce point, je suis, après 12 années, toujours convaincue d’avoir fait le bon choix. Pour tout le reste, la nature m’a remise au pas !

     

    Les petites histoires de mon jardin

    Par où commencer et surtout par quoi ? Une histoire de suceurs de sève, d’ogres dévoreurs et de patience peut-être ?

     

    attaque massive

     

    Il était une fois (tous les mois d’avril en réalité) une invasion, qui depuis quelques années, m’emplie finalement de joie ! Je dois avouer que la première année j’ai paniqué, mes beaux rosiers attaqués par des hordes de pucerons buveurs de sang (si, si c’était mon impression). Le nombre de ces agresseurs m’a fait penser que la fin de mes rosiers était procaucune branche n’est épargnée!he. Sans traitement, comment déloger les envahisseurs ? Comment faire reculer une telle armée ? Alors, j’ai retroussé mes manches, j’ai pris mon courage à deux mains et… je n’ai rien fait (ça m’arrive souvent, je suis pour l’observation éducative).

     

     

    visite de la future nurserie,

     

     

     

    2 semaines plus tard, quelques ogresses mangeuses de pucerons ont fait leur apparition. De grosses rouges à points noirs assoiffées et affamées. Elles étaient jolies ces quelques coccinelles, mais comment venir à bout de ces milliers de vampires avec une armée motivée mais si réduite ? La co-location de nurseriebataille a été brève, aucune différence visible, dans les rangs ennemis, après le départ de ces trop peu nombreuses demoiselles. 

     

     

     

     

    L’observation éducative a de nombreuses qualités dont la première est d’apprendre la patience au jardinier un peu pressé !

     

     

    apparition des premières larves affamées,

     

     

    La guerre était loin d’être terminée ! Une nouvelle bataille se préparait sous le feuillage de mes rosiers. 2 semaines plus tard, une attaque massive de larves de coccinelles était lancée. Le grand nombre d’assaillantes et leur voracité ont dévasté les rangs ennemis. Quel plaisir d’assister à une telle orgie, 150 pucerons par jour pour régaler une larve de coccinelle, imaginez l’hécdéplacement de larves sur les points stratégiques!atombe dans les rangs ennemis !

     

     

     

     

     

     

    larve de coccinelle repue sous carapace de transformation

     

    Mes sauveuses repues sont maintenant sous carapace, au milieu des enveloppes de pucerons vides. Elles deviendront dans quelques jours de belles coccinelles qui sauront où venir déposer leurs futurs bébés dévoreurs de pucerons.

     

     

    Mes 2 rosiers secourus chaque année par les coccinelles:

     

    mes 2 rosiers secourus chaque année par les coccinelles

    mes 2 rosiers secourus chaque année par les coccinelles

     

     

     

     

     

     

    Les fleurs dans mon jardin au mois de mai

     

    Pivoine de Chine rouge (paconia lactiflora)

    Pivoine01Pivoine02Pivoine03

     

     

     

     

     

    Pivoine04Pivoine05Pivoine06 

     

     

     

     

     

     

    Elle a l’avantage de faire beaucoup d’effet, sans me demander le moindre effort ! C’est une vivace (elle disparaît en hiver pour réapparaître chaque printemps). Sa floraison est très brève mais si odorante et flamboyante qu’elle ne pouvait que faire partie de mes préférées. Malheureusement la première floraison ne se déclenche qu’après 2 ou 3 ans de plantation mais elle devient ensuite de plus en plus belle.

    Sol/Exposition : elle aime les terrains fertiles (la mienne se contente de la terre de mon jardin depuis 6 ans) elle apprécie également un sous-sol frais. Exposition ensoleillée ou semi-ombragée.


  • Commentaires

    1
    danielsan
    Vendredi 19 Juin 2015 à 20:37

    Très intéressant et très plaisant à lire,

    de la poésie et de l'humour , j'aime

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :